Actualités
Publications
Inscription à la newsletter
05
Mai

Procédés d’exécution à la suite de l’annulation d’un refus de permis

Dans le cadre de l’application des dispositions de l’article L. 424-3 du Code de l’Urbanisme, dans sa rédaction issue de la modification législative du 6 août 2015 (Loi dite « Macron »), CDMF AVOCATS AFFAIRES PUBLIQUES a obtenu qu’à la suite de l’annulation d’un refus de permis d’aménager, le Maire soit enjoint de délivrer le permis d’aménager dans le délai de deux mois à compter de la notification du jugement (TA Grenoble 31 décembre 2018 : n° 1604681).

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *