Actualités
Publications

Frédéric Poncin

Urbanisme, expropriation, contrats et marchés publics n’ont aucun secret pour cet avocat au parcours atypique qui anime aux cotés de Sandrine Fiat CDMF Avocats Affaires publiques.

Frédéric Poncin est la preuve éclatante qu’il est possible, tout en venant au droit sur le tard et presque par hasard, de devenir associé d’un cabinet d’avocats en droit public aujourd’hui incontournable au plan régional et au delà. Qu’on en juge : c’est d’abord l’action publique, l’organisation administrative et l’urbanisme qui vont très tôt attirer ce savoyard pure souche passionné d’environnement, d’architecture et d’aménagement rural, et le conduire non pas sur les bancs de la faculté de droit, mais de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble. Frédéric Poncin n’a alors qu’une idée chevillée au corps : le développement économique local et l’assistance aux collectivités comme autant de leviers de développement local.

Son diplôme de l’IEP (section Service public) et un DESS « Développement des collectivités territoriales et Droit de la montagne à la faculté de Grenoble » en poche, c’est un stage en 1991 au sein d’une structure parapublique, l’Agence Savoyarde d’Aménagement, de Développement et d’Aide aux Collectivités (ASADAC, 1991) qui va le conforter dans ses choix, tout en le familiarisant au droit. Et alors qu’il entreprend un nouveau 3ème cycle d’Aménagement des zones de montagnes rurales ou urbaines, intervient la rencontre fondatrice avec l’avocat publiciste Pierre Liochon, aux côtés duquel il travaillera de 1992 à 2005. Son quotidien ? Les collectivités locales, les grands groupes de BTP et les architectes de renommée internationale… Devenu avocat, il décide de voler de ses propres ailes, et rejoint Sandrine Fiat au sein du cabinet CDMF, avec laquelle il anime aujourd’hui CDMF Avocats Affaires publiques, seule structure grenobloise aujourd’hui exclusivement dédiée au droit public.

Le parcours de Frédéric Poncin lui permet d’être audible auprès d’une clientèle composée à une très large majorité de collectivités locales qui apprécient cet avocat qui parle leur langage : 20 années d’expérience lui permettent aujourd’hui d’intervenir principalement, tant en conseil qu’en contentieux, en droit de l’urbanisme et de l’aménagement (urbanisme opérationnel, urbanisme prévisionnel, droit des sols, autorisations individuelles, contentieux des participations d’urbanisme, unités touristiques nouvelles), en droit de l’expropriation et des acquisitions foncières (droits de préemption, DUP, cessibilité, fixation des indemnités), et en matière de responsabilité administrative et d’exercice des pouvoirs de police.

Frédéric Poncin intervient par ailleurs en droit Public et en droit de l’Urbanisme dans le cadre de la formation continue des Avocats de la Région Rhône-Alpes sur le droit de préemption urbain, la responsabilité de dommages de travaux publics. Il anime également des séminaires de formation à destination des avocats, des personnels de collectivités publiques et d’entreprise.

voir-publications